Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

Lundi 7 juin : le calvaire de Rannoueg sur TF1

Pierre Floc’h, originaire de Guégon, sculpteur et tailleur de pierre de métier, en retraite aujourd’hui, a entrepris de poursuivre le travail remarquable effectué par le prêtre finistérien Yves-Pascal Castel, à savoir, le recensement des croix et calvaires des 5 départements bretons, le prêtre avait déjà dessiné 3 500 monuments*.
Ce projet représente un travail colossal puisqu’il en existe plus de 20 000, plus de 4 200 ont déjà été localisés par Pierre et enregistrés sur son site : https://www.croixbretagne.fr.  Aucune autre région n’en possède un si grand nombre ni une telle variété. Les premiers monuments ont été érigés au XIIe siècle. Pierre a également développé une application disponible sur Android https://play.google.com/store/apps/details?id=com.croixbretagne.android, vous pouvez ainsi participer au projet pendant vos balades en signalant une croix ou un calvaire grâce aux données de géolocalisation et envoyer vos photos du monument, accompagné d’une note descriptive indiquant son époque de construction et son histoire lorsque c’est possible. Vous pourrez ensuite consulter le monument en ligne. Pierre vérifie l’ensemble des informations transmises et les complète lorsqu’il le peut. 
Dans le cadre de nos recherches sur le dossier " CROIX ET CALVAIRES DE ST-NOLF " édité en 2019 par Glad Senolf, nous avons eu l’occasion de rencontrer Pierre. Il nous a été d’une aide précieuse notamment sur le vocabulaire descriptif des édifices, et lorsque c’était possible leur datation.
La chaine de télévision TF1 a souhaité réaliser un reportage sur ce projet un peu fou de recensement.
Pour Pierre, présenter le  calvaire de Rannoueg,  lui a paru une évidence. Le  tournage a eu lieu le 18 mai, sous un ciel clément. 
Ce reportage sera diffusé sur TF1, au journal de 13h, le lundi 7 juin.
LE CALVAIRE DE RANNOUEG en granite, monté en grand appareil, est situé dans le village du même nom, sur une propriété privée**, il date du XVIes., il mesure 4,15m et est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1929. 
Dans les années 1990 nous avons vu sur place, les vestiges du fût d’origine, il a été transféré aux ateliers municipaux, espérons qu’il y soit encore aujourd’hui. Ce fût était de facture plus aboutie, il est dommage que la pièce défectueuse n’ait pas été refaite à l’identique comme cela devrait toujours être le cas en matière de patrimoine.
Sur le listel de la table, à l’est une inscription : « NO : CUNO : qui a fet cete +en L. 1582Y+ » Noël Cuno était un sculpteur breton du XVIe s. Il est très probablement l’auteur du calvaire de St-Klomer (St-Colomban) tant les sculptures en relief des panneaux sont semblâmes.
En 1998, le calvaire a été restauré et pour en facilité l’accès, le talus a été arasé sur 2m de large  environ.
*Atlas des croix et calvaires du Finistère, édité en 1980.
**En 1636, 54 ans après son érection, dans son ouvrage : " Itinéraire en Bretagne", Dubuisson-Aubernay situe ce calvaire. En 1922, André Viaud-Grand Marias a écrit : « La chaussée de la voie romaine est encore reconnaissable à de grandes dalles de granit et à quelques margines ou blocs d’accotement ; mais la largeur du chemin a été en maint endroit diminuée par des usurpations des propriétaires voisins, et aujourd’hui le calvaire au lieu d’être au milieu de la route se trouve sur le côté. 
En espérant que vous aurez pris plaisir à lire ce post, un peu long je le concède mais comme dit Pierre Floc'h « ... ces monuments font partie de notre identité. Ce ne sont pas seulement des symboles religieux, ils racontent des histoires, c’est notre mémoire ».